fbpx

Dis Patrick…, comment s’est passée ta propre reconversion ? Ep.2

Saviez-vous que le Directeur d’ISIKA est lui-même issu d’une reconversion en informatique ?

  • La Reconversion informatique : de la galère à la naissance d’un geek …

Issu d’une filière Droit et Sciences Economiques, je me suis reconverti à 29 ans à l’informatique sur un « Pourquoi pas ? Les copains me disent qu’ils aiment bien leur métier ? » …

En fait, n’y connaissant strictement rien à rien, comme beaucoup d’entre vous, j’aurais tout aussi bien pu me retrouver dans une formation de technicien réseau que de pupitreur grands systèmes ou même de câbleur.

Pour moi qui n’avais jamais touché qu’un clavier de machine à écrire même pas électronique et qui n’associait à écran que la télécommande de la télé, la découverte de l’informatique à l’époque a relevé du plus grand comique.

« Tape ENTER »

«… Bon  … E… N…T…E..R » …

« Mais nooon !!! la touche ENTER … »

«Ben faut esspliquer les choses, m’enfin !!! »…

Mes premiers pas en programmation furent tout aussi drôles.  Avant de vivre une sorte d’émerveillement « waaaah … c’est donc ça, programmer » à l’exécution de mon premier programme qui affichait … des tables de multiplication !!!

Et ce après deux mois ½ de théorie qui m’ont vu patauger dans un brouillard poisseux d’informations des plus confuses et abstraites… De temps en temps quelques brèves illuminations me donnaient l’espoir d’arriver un jour à quelque chose … Mais à quoi donc ? !!! Les (très) vieux pionniers des TO7 et autres ZX Spectrum ont vécu les mêmes émotions …

Mes élèves en reconversion aujourd’hui vivent certainement les mêmes. Ils y vivront aussi, je l’espère, ce vrai plaisir, cette énorme gratification jouissive que l’on tire quand on arrive à faire tourner son programme . En fait je me disais à l’époque que l’informatique était l’exutoire à ma créativité frustrée.

Mais, en même temps, j’ai eu la chance de participer à un groupe d’apprenants extrêmement dynamique qui a joué pendant 8 mois l’émulation dans une très saine coopétition. Cette « bourre que nous nous tirions », nous a permis très rapidement de dépasser le niveau de savoir-faire de nos enseignants eux-mêmes …

 

  • Le début de la Carrière : d’analyste programmeur à Directeur Technique

Identifié en cours de formation par un éditeur de logiciel, j’ai été immédiatement embauché comme Analyste Programmeur  ayant à charge de développer et maintenir des chaînes de gestion intégrées pour professionnels de l’automobile, du tourisme et de la distribution textile.

TRES GROS avantage du métier : la performance – c’est-à-dire le rapport entre le salaire et le nombre de lignes de codes ou de solutions efficaces produites 😊 – est très vite reconnue. Quel patron se priverait de gagner des sous en valorisant un collaborateur pas trop ch…er … et productif ?

De fait, Technicien fonctionnant à l’exemplarité,  j’ai rapidement évolué chez cet éditeur en Chef de Projet puis en Directeur Technique, pilotant une vingtaine de développeurs, chefs de projet et techniciens de support.

Sur le plan technique, j’ai tâté à l’époque du BAL/Prologue (cétékoiça 😊 ?), du Pascal et du C. Je suis par la suite passé à C++ lors de deux expériences de direction de projets sur d’importants systèmes de gestion chez Bouygues et Elf Aquitaine. Curiosité et ouverture faisant loi, je m’y suis  approprié une vraie compréhension des logiques de systèmes d’information, des méthodes, des architectures et du pilotage de projet … compréhension enrichie de cette fondamentale confrontation avec les grandes organisations et leurs stratégies politiques intestines.  

  • L’expérience Commerciale et RH

Toujours à la recherche de nouvelles expériences,  j’ai ensuite eu l’opportunité de me confronter au domaine commercial.

On me verra ainsi  sur des fonctions de développement d’affaires au sein d’une Société de Services en Informatique (SSII), d’abord à titre d’Ingénieur d’affaires puis de Directeur d’Agence.

J’ai pu y conforter d’abord des capacités commerciales … Apprendre à écouter … Apprendre à évaluer les vrais besoins  … et encore apprendre à écouter …

Mais j’ai pu aussi y développer le socle de ma connaissance du marché du travail informatique. Et puis, cerise sur le gâteau, ce passage au cœur des besoins des projets de mes clients m’a permis de m’approprier un vrai savoir-faire en termes de marketing de l’emploi :  Comment valoriser un profil de candidat pour le rendre le plus attractif possible aux yeux des recruteurs, sans avoir à maquiller son CV ?

L'effet Linkedin -
L’effet Linkedin 
  • Le virage pédagogique

En 93, soit 10 ans après le début de ma période de reconversion, m’est proposée la Direction pédagogique d’un organisme de formation, l’IFIP, dont il fallait rebâtir l’offre et les équipes.

J’y ai éprouvé mes premières progressions pédagogiques. Elles ont été fondées : 

  • sur un mode projet
  • tout en affirmant leur ambition technique (introduction du C++, du Web, de l’objet),
  • et en mettant l’accent sur la mobilisation du collectif.

Mes connaissances en ingénierie des compétences m’ont permis, dans ce cadre, de faire certifier au RNCP à Niveau II (Bac+3/4) le cursus Responsable de Projet en Informatique de Gestion de l’IFIP bâti à l’époque.

L’IFIP, vendue à un groupe de services en 2002, j’ai alors repris la direction des écoles du groupe Demos : l’AFRAMP (formation aux métiers comptables) et l’AFCEPF (formation aux métiers informatiques) que je rachète en 2006.

  • Le projet ISIKA (et c’est reparti !)

Le projet ISIKA prend forme en Août 2017 sur le constat suivant :

entre le modèle virtualisé de l’Ecole 42, les MOOCs de OpenClassroom et l’Afcepf, il y a un modèle à inventer qui puisse s’appuyer :

  • d’une part, sur l’excellence de nos progressions pédagogiques et sur leur mode projet,
  • d’autre part, sur la production et mise en œuvre de ressources en ligne.

L’équipe pédagogique adhère avec enthousiasme au projet. Soumis à la Région Ile de France, ce dernier nous permet d’emporter une subvention à l’innovation pédagogique.

La société est créée en Janvier 2018, les locaux investis le 1er février, les aménagements réalisés fin Février.

La première session commence le 15 Mai avec 12 auditeurs dont 11 bénéficient d’une promesse d’embauche dès leur entrée en formation.

La deuxième promotion a démarré le 4 Octobre avec 17 auditeurs dont 14 en pré-embauche.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *